Mise à jour

En raison de la pandémie du coronavirus, nous sommes malheureusement contraints de retarder le début de la campagne d'observation des baleines, initialement prévue le 3 avril. Nous ne manquerons pas de vous informer à travers notre site web et sur Facebook dès que la fin de la crise sera en vue et que nous connaitrons la date à laquelle nous pourrons reprendre nos activités.

Soyez optimiste et prenez soin de vous !
Nous nous réjouissons de vous retrouver au plus vite.

Bon courage, Katharina Heyer et l'équipe de firmm

Vejer de la Frontera

Vejer de la Frontera est l'un des célèbres "villages blancs" d'Andalousie, qui vous ramènera dans une autre époque avec son étroit labyrinthe de rue.

A Vejer

A environ 50 km à l'ouest de Tarifa se trouve le village blanc Vejer de la Frontera sur un plateau au-dessus de la rivière Barbate, à environ 200 mètres au-dessus du niveau de la mer. Déjà au Paléolithique et à l'Âge du Bronze, il y avait des colonies.

Les différents styles architecturaux sont encore clairement visibles. Dans les ruelles étroites, les différentes cultures des Arabes, des juifs et des chrétiens qui ont habité la ville au fil des siècles se mélangent. Au point le plus élevé de la vieille ville se trouve l'ancien château mauresque du 10/11ème siècle. Le vieux centre-ville est entouré par la muraille de la ville avec ses quatre portes et ses trois tours.

La Plaza de España est le meilleur point de départ pour explorer le labyrinthe des ruelles de la vieille ville. A presque tous les coins de rue, vous trouverez quelque chose d'intéressant: le rempart, le trottoir du quartier juif, des églises, des monuments, mais aussi d'innombrables ruelles blanches comme la neige et de petits patios décorés avec des fleurs. De la périphérie de la ville, vous pouvez également profiter de la vue magnifique sur la campagne.

Le bus entre Tarifa et Cadix s'arrête chaque jour au pied de la montagne sur laquelle se trouve Vejer, mais ne va pas jusqu'au village. Il est donc recommandé d'avoir une voiture.