The Last Giants – Première à Berlin

par Mario Müller

The Last Giants - Les derniers géants - Première à Berlin, le 16 septembre 2009

Texte et photos: Dennis Köchling, volontaire à Tarifa

Quand le mardi matin, le réveil sonne à 7h, Tarifa ne montre justement pas son meilleur visage: la route en direction de Malaga se fait sous un temps pluvieux. Arrivés à l'aéroport, une fois la voiture garée, nous passons un petit moment de fébrilité quand je remarque que ma carte d’embarquement n'est plus là où je pensais  l’avoir mise. Heureusement, l’hôtesse d'Easyjet a pu résoudre le problème et après cela, nous partons en direction de la capitale allemande.

Un taxi nous mène à l'hôtel de Katharina et après l'enregistrement, nous prenons un en-cas au « Hackescher Markt »,  juste à côté d'où nous logeons, et la journée se termine déjà. Je pars pour chercher mon logement et Katharina se prépare pour les milliers de questions qui l'attendent le lendemain.

RTL / n-tv

Mercredi est réservé pour tous les représentants des médias, qui s'affairent aussi intensément. La journée de Katharina commence à 10:00 h. au studio de maquillage de la télé berlinoise N-TV, où elle se prépare pour l'émission en direct. Ensuite un technicien la dirige dans un immense local, désert, dans lequel elle va attendre, équipée d’une oreillette et d’un micro. Pendant que Barbara Löblein du distributeur de films « Progress Film » l‘assiste et réajuste encore une fois son chemisier et son foulard, elle essaye de ne pas se laisser distraire par les globicéphales que l'on voit déjà sur un grand moniteur sous la caméra de l'émission en direct.

2Alors, une voix avec un accent  de la Rhénanie annonce dans l'oreillette que l'émission commence dans quelques instants. Les collaborateurs de Progress Film poursuivent l'interview sur l'écran et confirment plus tard que tout s'est très bien passé.  Puis, Katharina et Daniele Grieco, le réalisateur, passent à l'agence de presse espagnole "efe" où ils sont interrogés sur tous les détails du tournage et leurs expériences personnelles. Cette interview sera mise à la disposition de toute la presse espagnole.

Ensuite, la course continue avec la chaine allemande ARD/MDR. Au Sealife à Berlin, un enregistrement est ajouté pour l'émission "Brisant. Les dernières questions seront éclaircies dans l'atmosphère ensoleillée au bord de la Spree.

Après ce marathon, le directeur de Progress Film Pr. Jürgen Haase invite Katharina à dîner et la présence de M. Herwarth Voigtmann, avec qui elle a  partagé beaucoup de belles expériences de rencontres avec des baleines pendant les huit années passées, la réjouit. 

Entre-temps, elle est toujours interrompue par son portable qui n’arrête pas de sonner, de nombreuses chaînes de télévision lui demandant des interviews, comme la station émettrice de télévision RTL qui l'annonce directement pour le soir.

3

Enfin, le soir de la première est arrivé et quand j'arrive au cinéma Titania-Palast à Berlin-Steglitz, je vois Katharina déjà sous le feu des projecteurs de la caméra RTL, qui ne sera pas la dernière durant cette soirée.

4

Je vois aussi Daniele absorbé dans une interview avec la presse malaisienne.

Alors que les dernières caméras ronronnent, les spectateurs se rassemblent dans la salle de cinéma et après le mot d’accueil du  Pr. Haase, la Première commence.

Durant la présentation, j’entends les invités autour de moi soupirer quelques fois vivement, lorsque le film attire l'attention sans ménagement sur les circonstances difficiles et choquantes dans le détroit de Gibraltar. Mais je remarque aussi les réactions enthousiastes et admiratives sur les prises de vues fantastiques, réussies par le travail de l'équipe d'opérateurs de Kathleen Herbst et Herwarth Voigtmann.

Le silence pendant le générique fin est suivit par de longs applaudissements des visiteurs conquis par le spectacle. Un dernier mot du Pr. Haase rassemble toute l'équipe encore une fois devant la toile.

55_2

Une fois les dernières  questions posées  et les dernières photos faites, nous nous sommes tous retrouvés au restaurant "Clärchens Ballhaus" pour arroser ce succès avec un verre de champagne.

Katharina est très heureuse d'avoir revu beaucoup de visages connus : d'anciens stagiaires, de vieilles connaissances, quelques-uns des aides volontaires et des amis de la fondation tel que Sebastian Kanzler (design graphique), Mario Müller et Heike Pahlow (le webmaster www.firmm.org) ou Jürg Brack (le webmaster www.dolphinresort.org).

7

Jeudi j'ai le temps d’aller voir des amis et de la famille à Berlin et aux environs alors que Katharina visite avec certains amis de la fondation l'Ozeaneum à Stralsund qui d’après elle est absolument intéressante et innovante.

Le Vendredi commence très tôt, avec le retour à l'aéroport. Après quelques beaux jours ensoleillés nous sommes accueillis à Tarifa, par la pluie espagnole. Mais cela ne peut pas nous gâcher cette expérience vraiment captivante et intéressante de la première de l'oeuvre d'art cinématographique de Daniele. Alors, nous sommes curieux d’apprendre  ce que la Première réussie donnera comme réactions et soutien. Mais une chose est certaine: Elle était absolument émouvante!

Retour