La saison 2020 est terminée

Les grandes vacances sont terminées et les rues de Tarifa se vident petit à petit depuis le début de septembre. Nous avons donc également stoppé nos activités pour cette année.

Bien que la saison fût courte, nous avons fait de nombreuses observations extraordinaires. Nous espérons que la situation se normalisera d'ici la saison prochaine et nous nous réjouissons déjà de vous emmener revoir les dauphins et les baleines à partir du 26 mars 2021.

Au plaisir de vous voir bientôt à Tarifa, Katharina Heyer et toute l'équipe de firmm.

Le spectacle de septembre:pas moins de 11 jours d’observations de cachalots.

par firmm Team

Studierende der Uni Basel
Trois cachalots au large des côtes marocaines

Texte: Lucy Hahner, Photos: firmm

Le cachalot, c’est la plus grande baleine à dents du monde. Avec sa longueur allant jusqu'à 18 mètres et son poids atteignant les 50 tonnes, celui-ci suscite un vif enthousiasme à chaque fois qu'on le croise. En septembre dernier, ces géants nous ont fait vivre des moments de pur bonheur et ce, pendant onze jours. Entre le 20 et le 30 septembre 2019 plusieurs fois par jour, les cachalots se sont montrés à nous.

Grâce à son souffle typiquement en oblique, nous sommes en mesure d’identifier un cachalot de très loin.

Normalement, c’est plutôt au printemps que les cachalots séjournent dans le détroit de Gibraltar. Nous étions donc surpris lorsque, ce vendredi en question, nous apercevions au loin un souffle à 45 degrés. Il s’agissait forcément d’un cachalot car le souffle oblique est une caractéristique typique de ce géant, dont l’évent se situe sur le côté gauche du crâne.

Notre capitaine a immédiatement accéléré pour se dépêcher vers la baleine. Tout le monde se tenait accroché à la rambarde en scrutant l’horizon en direction de la baleine.

C’était un coup de chance au quadruple : Il n’y avait pas un, mais quatre cachalots dans l’eau.

Studenten im Litoral
Deux cachalots ont plongé de façon presque synchrone

"Regardez! Il y a encore trois souffles de plus ! Nous avons au total quatre cachalots à une heure", s'est exclamé Katharina dans le microphone. Nous n'en croyions pas nos yeux. Il est très rare de rencontrer des groupes de cachalots dans le détroit de Gibraltar, car ils se déplacent habituellement en solitaire. En règle générale, il faut déjà un peu de chance pour rencontrer un seul cachalot. Et la, en plein mois de septembre ! Quel moment magique ! Des « hoooo » et des « haaaa » retentissaient de partout et tout le monde parlait pêle-mêle, quand soudainement le calme est revenu. Nous étions arrivés à la hauteur de ces géants de 18 mètres. Ils gisaient tranquillement à la surface de l'eau pour faire le plein d'oxygène. À intervalles réguliers, nous entendions leur souffle profond et leur calme nous a immédiatement apaisé.

Ce moment de tranquillité a duré quelques instants. Puis il y a eu les impressionnantes descentes successives des quatre géants. Au moment de plonger, le cachalot se courbe et sort d'abord sa nageoire caudale hors de l'eau pour sonder ensuite à la verticale jusqu'à une profondeur pouvant atteindre 3000 mètres.

De grands moments de pur bonheur pendant 10 jours de plus : les cachalots sont restés dans le détroit pendant onze jours consécutifs.

Plankton unterm Mikroskop
Grand cinéma : 7 cachalots, grands dauphins et globicéphales au large de Tarifa

Ces odontocètes de 50 tonnes nous ont émerveillés pendant les dix jours suivants, autant les visiteurs que notre équipe.

Les collaborateurs de firmm Mitane voulaient pas manquer un événement aussi unique et ils se sont alors joints aux visiteurs. Ensemble, nous naviguions dans le détroit de Gibraltar scrutant la surface de l'eau à la recherche d'un souffle oblique. Nous n'avons pas eu à chercher trop longtemps. Aussitôt sorti du port, nous apercevions le premier animal, au large de Tarifa. Et voilà que, rebelote, le cachalot n'était pas seul. Pas moins que sept baleines gisaient à la surface de l'eau. Plus nous nous approchions, plus il était clair qu’il y avait également d’autres espèces autour. Les grands dauphins et les globicéphales avaient déjà rejoint le groupe des cachalots. Quelle expérience extraordinaire ! Les sept souffles obliques s’alternant dans l’air avec des dauphins sautants ainsi qu’une famille de globicéphales. Nous sommes tous restés sans voix devant un tel spectacle!

Après le 1er octobre, nous avons enregistré encore quelques observations occasionnelles de cachalots. Mais les rencontres exceptionnelles avec ces groupes de cachalots au mois de septembre resteront gravées à jamais dans notre mémoire.

Retour