Start > News > firmm News

Mondrino chapitre 2

2011-10-10 12:52 par firmm Team

firmm cours du 6 au 10/06/11, racontée par Noa, Samuel, Claudia et Daniel.

Sortie en mer du 9/06/11 de 13H à 15H

Les conditions météorologiques étaient favorables, le cap était mis en direction des montagnes sous-marines côté marocain. Jörn, nous accompagnait. La circulation maritime était dense, de gigantesques porte-containers nous encerclaient. Soudain, Jörn repérait au loin un groupe de grands dauphins situé à tribord (côté espagnol). Nous les suivions parallèlement mais nous ne pouvions nous rapprocher car un cargo venait dans notre direction. Les grands dauphins nageaient rapidement vers la proue du cargo pour y surfer et effectuer des sauts dans les vagues de l’étrave.

Après le passage du cargo, Jörn nous informait qu’il avait repéré au loin deux souffles de cachalots. A bâbord, le bateau de la concurrence se dirigeait vers eux et derrière nous, un bateau privé accélérait puis nous dépassait et se précipitait vers les animaux. Entre temps, nous avions constaté la présence de trois cachalots. Jörn supposait qu’il s’agissait de Mondrino et de ses deux petits. Afin d’assurer leur protection, Jörn refusait de s’approcher plus près; nous observions de loin. La suite de la rencontre fut incroyable! Soudain, les deux petits apparaissaient à tribord du FIRMM Spirit (notre bateau). Les grands dauphins les encerclaient et sautaient par-dessus eux. Nous avions l’impression que la mère cachalot (Mondrino) avait confié ses petits aux dauphins pour détourner l’attention des deux bateaux assaillants. Puis, les deux jeunes plongeaient simultanément en montrant leurs caudales.

Soudain, nous apercevions à l’arrière Mondrino qui se dirigeait vers nous. J’observais pour la première fois la tête hors de l’eau d’un cachalot et qui nous regardait (spy-hopping). Elle réapparaissait ensuite à l’étrave du firmm Spirit, j’aurais presque pu la toucher! J’avais la chair de poule et tout le monde à bord était silencieux, émerveillé…

Mondrino
Mondrino

Finalement, elle se laissait couler et plongeait sous le bateau. Nous patientions une dizaine de minutes dans l’espoir de les revoir mais en vain. Emus, nous retournions au port de Tarifa. Durant cette semaine de stage, les approches avec les grands dauphins, les dauphins bleu et blanc, les dauphins communs, les globicéphales noirs, les deux rorquals communs et les trois cachalots resteront à jamais gravés dans notre mémoire.

Koppigen 18/06/11 Claudia Steiner-Behrens

Revenir

Ajouter un commentaire